Le Tarot de l'art d'aimer

Arcane 7 - Le Chariot

Support divinatoire pour certains, miroir psychologique pour d’autres, le Tarot s’adresse avant tout à notre monde intérieur, à cette partie secrète qui attend qu’on lève son voile pour nous donner à voir et à comprendre notre présence au monde. Vingt-deux arcanes majeurs qu’il faut considérer comme un livre initiatique auquel il manque la reliure. Cette reliure c’est à chacun de nous de la créer en fonction de notre parcours individuel et spirituel, car le tarot est avant tout un chemin initiatique qui s’ouvre par l’arcane I Le Bateleur jusqu’au Mat (l’arcane sans nombre). Et il ne saurait y avoir de chemin initiatique sans amour qu’il soit à la fois charnel et spirituel. Sur le plan de l’incarnation terrestre, l’amour a besoin de s’incarner dans une âme, un esprit et un corps. C’est pourquoi « Le tarot de l’art d’aimer » abordera essentiellement chaque lame sous cet éclairage, celui des sentiments et de l’amour. Nous découvrirons ainsi du premier au dernier arcane comment celui-ci vit sa passion amoureuse.

Le Chariot


PRÉSENTATION :

Nous sommes devant un personnage selon toute vraisemblance jeune. Si l’on prend le temps de le contempler, de s’imprégner de sa présence, une détermination se dégage de lui. Il sait où il va et affirme de fait sa position et ses désirs. Il dirige sa monture sans rênes, ce qui démontre la prédominance des forces de l’esprit sur la matière, et prouve ainsi qu’il a une parfaite maîtrise de ses émotions et une puissance mentale peu commune. Sa couronne et sa chevelure jaunes expriment sa force solaire, autrement dit, il est en relation avec l’en haut, il est animé par des idées dites supérieures et par conséquent spirituelles.
Son regard orienté vers sa droite indique sa volonté d’aller sans cesse de l’avant le tout appuyé par une ambition de transformer le monde, d’où la grande portée alchimique de cette lame. Les lettres S. M. sont souvent assimilées au Soufre et au Mercure de l’alchimie. Son sceptre jaune surmonté de sphères se terminant par une pyramide exprime les énergies de la spirale, les puissances ascendantes qui vont vers un dégagement constant de la pesanteur du monde phénoménal.
Le cheval bleu situé à gauche va dans la direction opposée (à gauche) de celle du cheval de droite. Il marque ainsi l’intérêt et l’importance accordée à l’histoire, au passé et aux traditions. La couleur bleue de ce cheval exprime la féminité, la réceptivité, et la couleur rouge du cheval de droite, l’action et la puissance. Vous remarquerez également que les roues semblent aller dans des directions opposées. Cette représentation peut être rapprochée de la vision d’Ézéchiel dont le char part dans toutes les directions sans jamais se disloquer.

SA FAÇON D'AIMER :

Le Chariot aime avec passion et fougue. « Qui m’aime me suive » pourrait être son adage. En effet, il exige de celui ou celle qui veut partager sa vie, une adhésion totale à ses idées et à ses valeurs. Ce qui rend la relation parfois compliquée, parcourue de tensions et d’incompréhensions. Le Chariot ne transige pas, il ignore même ce mot. En retour, il sait se montrer extrêmement attentif aux désirs de l’autre, rien ne lui semble impossible pour faire son bonheur.
L’amour est pour lui une secrète alchimie, une source de régénérescence constante, d’émerveillement, il l’orthographie avec un grand A. Vivre à ses côtés est plein d’imprévus à la fois heureux et malheureux car sa nature entière, absolue, l’entraîne dans des situations périlleuses. Ennemi juré de la solitude, il s’arrange toujours pour avoir du monde autour de lui. Il a besoin de communiquer, de présence, sinon il se sent perdu, désorienté, un peu comme un enfant au milieu d’une foule. Malgré sa force, son ambition, il a gardé un côté insouciant, une part d’enfance qui ajoute à sa séduction. Cette incapacité à supporter le célibat le conduit parfois dans des relations complexes, peu à sa mesure et il s’en suit inexorablement des ruptures brutales pour la plupart. Là est son principal point faible, mais peut-on lui reprocher de croire en l’autre, d’espérer sans cesse la rencontre du couple alchimique ?

ET SI LORS D’UN TIRAGE, LE CHARIOT RENCONTRE :



— Le Bateleur (arcane I) : C’est l’effervescence ! La fougue ! « À l’impossible nul n’est tenu » est leur devise. Une complicité les unit, soude leur relation. Épris des mêmes idéaux, ils se soutiennent et chacun apporte à l’autre ce qu’il lui manque. Un tandem d’action, de joie et aux belles promesses d’avenir.
Point faible : un manque de recul, de discernement d’où quelques accidents de parcours, mais dont ils se relèvent rapidement.


— LA PAPESSE (arcane II) : Le Chariot peut, par ambition, désir de conquête s’égarer sur des sentiers qui le conduisent dans une impasse. La Papesse lui apporte son savoir, sa sagesse, comble ses manques. Le Chariot est à la fois fasciné et impressionné par la force de La Papesse. Elle, en retour, est séduite par tant de liberté, d’imprévisibilité, Le Chariot lui communique cette part de fantaisie qui lui fait défaut. Un couple harmonieux, mais dont la durabilité ne peut être assurée. Le Chariot a besoin de découvrir, de se dépasser. La Papesse risque à la longue de le freiner..


— L’IMERATRICE (arcane III) : C’est la rencontre de deux natures indomptables. Ils s’attirent et se repoussent, s’admirent et se haïssent. Un cocktail de passion puissante et dévorante. Après la pondération de La Papesse, Le Chariot est attiré par l’attraction qu’exerce sur lui L’Impératrice. Il aime conquérir, et L’Impératrice lui tient la dragée haute. Lequel des deux cédera le premier ?
Le Chariot à la gauche de l’Impératrice : langage de sourds.
À droite de L’Impératrice : avec du temps, ils peuvent se rejoindre.


— L'EMPEREUR (arcane IV) : Les événements contraignent Le Chariot à revoir ses valeurs, ses décisions prises trop fréquemment à la hâte, etc. L’Empereur lui demande de prendre du recul, l’invite à se mettre du plomb dans la tête. Ainsi, Le Chariot redéfinit sa vie sentimentale. S’il est dans une relation, quelle est sa solidité ? La force de ses sentiments ? Le Chariot doit donc freiner sa monture, accepter de se poser afin de consolider sa vie amoureuse.


— LE PAPE (arcane V) : Si, à la suite de sa rencontre avec L’Empereur, Le Chariot s’est remis en question, Le Pape marque une nouvelle relation stable et harmonieuse ; chacun assumant la part qui lui revient. Dans le cas contraire, si Le Chariot est resté campé sur ses positions antérieures, Le Pape dans ce cas va rendre un jugement sévère et implacable. Le Chariot devra en assumer les conséquences.
Le Chariot à gauche du Pape : désir de fuite en avant.
À droite du Pape : affrontement constructif.

 
— L'AMOUREUX (arcane VI) : Laisser le soin au destin de choisir à sa place, voilà quel pourrait être l’état d’esprit du Chariot. Si tel est le cas, L’Amoureux ne va pas lui faciliter la tâche. L’heure de la décision a sonné, et Le Chariot va devoir, bon gré mal gré, se repositionner.
L’Amoureux à la droite du Chariot : brouille et risque de séparation.
À la gauche : tout est encore possible et pour le meilleur. Si Le Chariot est seul, une rencontre se profile.


— LA JUSTICE (VIII) : A cette étape, Le Chariot a fait du chemin, il a surmonté des obstacles, montré sa vraie nature. Verticale, carrée, La Justice tranche, clarifie. Le Chariot doit impérativement mettre de l’harmonie dans son existence, tel est le message que lui adresse La Justice. Il doit aussi procéder à son autocritique, se mettre sur la balance et accepter ses erreurs. Faute de quoi, il repartirait sur de mauvaises bases et sa vie en général s’en ressentirait inéluctablement.


— L’HERMITE (arcane VIIII) : Tout en extériorisation et en action, Le Chariot doit ralentir la cadence. Selon la réussite de l’étape précédente imposée par La Justice, l’apparition de L’Hermite impose une retenue. Le Chariot ressent le poids du temps, de son passé, c’est l’heure, non pas du bilan, mais de faire le point sur soi. Une gravité s’inscrit progressivement en lui. L’aspect éphémère des choses lui apparait. Passage délicat mais nécessaire à sa maturité, il grandit intérieurement, voire spirituellement.


— LA ROUE DE FORTUNE (Arcane X) : Le naturel revient au galop ! La Roue de fortune marque une nouvelle étape, une bouffée d’oxygène dont Le Chariot a grand besoin. Grâce à L’Hermite, il s’est édifié et structuré intérieurement. Il sent en lui une force de réalisation qui le pousse à reconsidérer son existence avec plus d’optimisme et de générosité envers son/sa partenaire. Il est prêt à faire des concessions, à adopter de nouvelles règles de vie en accord avec son conjoint. Phase évolutive.


— LA FORCE (arcane XI) : Le Chariot doit apprendre à canaliser son énergie, et à mieux orienter ses désirs. Une tendance à se disperser, à trop entreprendre à la fois peut s’avérer à double tranchant. Il en va de même dans sa vie privée. À trop chercher le bonheur de l’autre tout en imposant ses propres idées, il peut s’en suivre des rapports de force. Accepter les désirs de son/sa partenaire, c’est la leçon que lui enseigne La Force.


— LE PENDU (arcane XII) : Le Pendu provoque un léger flottement. Le Chariot est en proie à des sentiments diffus avec lesquels il a du mal à composer. Il a la sensation de perdre pied, de ne plus contrôler ses émotions. Le Chariot n’aime pas ce type de choses, d’où une lutte intérieure intense. Le Pendu lui enseigne que la volonté seule ne suffit pas, il faut aussi se rattacher à d’autres formes d’énergies supérieures. Ne prendre aucune décision à cette étape du parcours.


— L’ARCANE SANS NOM (arcane XIII) : La lame XII l’a confronté à des sensations nouvelles. À présent, l’arcane XIII réclame une transformation en profondeur, une prise de conscience aiguë. Phase de tension extrême pour Le Chariot peu rompu à ce type d’expérience. La prudence s’impose car tout est fragile, tient par un fil. Sa vie sentimentale peut connaître des revirements soudains qu’il devra appréhender obligatoirement.
Lame XIII à droite du Chariot : il sort d’une lourde épreuve.
À gauche : l’épreuve est à venir.


— LA TEMPÉRANCE (arcane XIIII) : Le Chariot n’est pas sorti indemne de sa rencontre avec L’arcane sans nom. Il ne voit plus les choses ni les êtres sous le même jour. La Tempérance lui communique le calme intérieur dont il a grand besoin. Il a appris, à ses dépends (?), que rien ne sert de courir… Il fait le point, se concentre sur l’essentiel. Phase constructive pour sa vie privée et sentimentale. Lui qui croyait aux seules forces de la raison, il sait maintenant qu’il en existe d’autres plus subtiles encore.


— LE DIABLE (arcane XV) : « Comment vivre mes désirs sans me laisser gouverner par eux ? » telle est la question que se pose Le Chariot. Tiraillements intérieurs, pulsions puissantes que Le Diable attise. Si Le Chariot a su tirer profit des étapes précédentes (arcane XIII et XIIII), il réussira à faire de ses désirs une force évolutive. Dans le cas contraire, ses désirs ne seront pas des réalités et le conduiront droit vers de lourdes désillusions. Ici, la libido peut se muer en énergie psychique.


— LA MAISON-DIEU (arcane XVI) : Peu enclin à s’en laisser imposer, Le Chariot sort le grand jeu, tente de jouer le tout pour le tout. Est-ce une bonne idée ? La Maison-Dieu invite à la prudence et montre aussi l’aspect inattendu, voire brutal des choses. On ne provoque pas les puissances célestes impunément. Le Diable lui en avait déjà donné un aperçu. Ici, l’arcane XVI l’expose à un micro séisme s’il persiste dans cette attitude. Un retour à la sagesse de l’arcane XIIII s’impose ; la leçon semble mal assimilée…


— L’ÉTOILE (arcane XVII) : Cette lame demande au Chariot de faire la paix en lui-même. De calmer les poussées de l’ego, de s’abandonner à sa voix intérieure. Autrement dit, d’accepter le lâcher-prise pour s’ouvrir à d’autres dimensions. Avec le conjoint, douceur et compréhensions renforcent la relation. C’est le moment de tourner une page et de s’ouvrir sur un avenir plus lumineux. Avec L’Étoile, les espoirs sont entendus grâce à la générosité du cœur et de l’âme.


— LA LUNE (arcane XVIII) : les sentiers du rêve, de l’inconscient, des émotions, c’est ce que doit emprunter Le Chariot. L’arcane XVII l’a ouvert à sa voix intérieure, La Lune lui demande de matérialiser cette part intangible, impalpable. Le Chariot se forge donc de nouveaux outils de connaissance, vit des expériences qui remettent en question ses certitudes et ses valeurs. Avec son/sa partenaire, c’est la communion de l’âme et du corps. L’intuition s’exprime à un niveau supérieur.


— LE SOLEIL (arcane XVIIII) : c’est la force de réalisation, de concrétisation ! Le Soleil escorte la route du Chariot. Nulle ombre sur son chemin, tout est cohérent, juste et d’une probité irréprochable. L’amour s’écrit avec un grand A. Attention cependant de ne pas verser dans les pièges de l’ego, dans le jeu des apparences car ceux-ci sont trompeurs. Les rayons du Soleil illuminent et brûlent aussi. Le succès peut rendre aveugle. Le Chariot doit donc calculer la bonne distance pour chaque chose.


— LE JUGEMENT (arcane XX) : Le Jugement demande au Chariot de faire une pause afin de contempler le chemin parcouru. Ce dernier n’a pas toujours été un long fleuve tranquille. Le Chariot doit tirer les leçons de son passé, faire le tri entre l’essentiel et le superflu. Si sa vie sentimentale présente encore des points faibles, il n’est pas trop tard pour y remédier. Des solutions seront trouvées de concert avec le/la partenaire. Ce peut être aussi l’heure du bilan où il doit reconnaître ses erreurs, les examiner afin de s’en libérer définitivement. Si Le Chariot ne procède pas de lui-même à cet examen de conscience, ce sont les événements qui l’y contraindront.


— LE MONDE (arcane XXI) : Il y a dans cette rencontre le désir du voyage, qu’il soit intérieur ou extérieur, et l’un n’exclut pas l’autre. Le Chariot se sent en pleine possession de ses moyens. S’il a fait son examen de conscience, il se sent totalement libre, débarrassé du poids de la culpabilité, il peut à présent avancer avec sérénité. On peut dire que Le Monde s’offre à lui.
Le Monde à la droite du Chariot : ses objectifs ne sont pas encore définis.
À la gauche du Chariot : la direction est donnée, et peu importe le domaine.


— LE MAT (arcane sans nombre) : Mobilité à la fois intellectuelle et physique. La vie est mouvement. Cette association en exprime toute la portée. Mais encore faut-il savoir où l’on va et pourquoi ? Rien n’est stable, statique, les événements tendent à se précipiter, le temps imparti pour se décider est court. Prendre la bonne décision et au bon moment, c’est la question. Une tendance à la précipitation peut ruiner certains espoirs. Prudence.
Le Mat à droite du Chariot : éviter de revenir sur ses pas.
À gauche du Chariot : ne pas céder aux pressions, laisser venir à soi.

PROCHAIN RENDEZ-VOUS : L’arcane VIII - LA JUSTICE



Fabrice Pascaud pour AVS/2015
Article sous copyright - Toutes reproductions interdites.

Suivre Fabrice Pascaud